Eastern Belgium at night présente : Johana Beaussart

Johanna Beausart -Idiome-Transonic Night017

Performance de Johana Beaussart qui se tiendra ce vendredi 22 juin à 18 heures dans le cadre des Fêtes de la Musique au Comptoir du Livre, En Neuvice, 20 à Liège. Entrée libre et gratuite.

Fascinée très tôt par l’univers du doublage et par les possibilités du langage, Johana propose un travail sur l’oralité et la parole mais aussi la narration. Elle a choisi de faire de sa voix son principal instrument en s’intéressant à l’apparence, l’imitation ou l’illusion. Tout en expérimentant divers modes de présentation, de la radiophonie à l’installation en passant par la performance, elle précise son intérêt pour les langues subtiles, complexes, mystérieuses ou imaginaires.

Page de l’évènement sur Facebook
Page Soundcloud de l’artiste

Solstices 2018 / Troisième terme / 16.06

Solstices 2018 flyer VF

Solstices propose une soirée audio aventureuse et conviviale dédiée au jour le plus long de l’année alignant concerts, lectures et performances non conformes au sein du village de Fontin. Jean-Claude Charlier & son orchestre (cassette casse-tête), Piccolo Coro (défense de la voix), Tartart (mots parlés & accords électriques), Alain Wergifosse (field recordings entomologiques), Merzde (lectures post-dadaïstes), Matthieu Safatly (poetic manoeuvres in the dark).

Fontin, Maison Maldoror, 22 chemin de la Xhavée

16.06 / 19h-24h / Gratuit

Constat d’occupation des lieux

LeSouffleDuMouvement (c) Ludovic Picard

Une imprimerie vidée de ses encres & machines, réhabilitée en bordure de la Vesdre à Chênée, à l’entrée de Liège. Un état des lieux réalisé le 21 avril 2018. Un constat d’occupation dressé et lu par l’huissier Boulet à 20h47. Des performances et concerts de Denis Verkeyen, ordinaire, Suiker Zuiker, Les Ours Bipolaires, Tympocaïne 200, Sandra Ancelot, Sylvie Bellanger & Stephan Ink, JP Ghostwriter & his Dolphins, Timotéo Sergoï. Minutes visuelles. Les photos sont signées (c) Ludovic Picard.

Ludovic Picard, Galerie

DenisVerkeyn (c) Ludovic Picard LeSouffleDuMouvement (c) Ludovic Picard Ordinaire (c) Ludovic Picard SuikerZuiker (c) Ludovic Picard

Imprimerie (espace d’art et de création) – état des lieux

Imprimerie état des lieux

Le samedi 21 avril, les entreprises Eastern Belgium at night procéderont à l’ouverture de leur nouvel établissement, l’Imprimerie, sis en bordure de Vesdre. Un huissier de justice dûment mandaté signifiera un constat occupation des lieux en suite de quoi divers intervenants se succéderont sur le plancher pour agrémenter de leur voix et de leurs sons la soirée. Relevons la participation du combo Suiker Zuiker qui rehaussera de sa présence le théâtre des opérations. Des aliments solides et des breuvages seront dispensés par le petit personnel aux convives présents. D’ores et déjà, le directoire d’Eastern Belgium a indiqué qu’il renonçait à tout subside public ; à tout soutien sioniste et toute déclaration préalable à la Sabam. Dont acte.

Exposition de Cécile Dumortier & Sophie Verbrouck (peintures)

Interventions de Denis Verkeyn ; Tympocaïne 200 ; ordinaire ; Suiker Zuiker ; Les Ours Bipolaires ; Sandra Ancelot, Sylvie Bellanger & Stephan Ink ; Timotéo Sergoï ; Jaloux Merde ; JP Ghostwriter & his Dolphins

Samedi 21 avril de 20 heures à 2 heures a.m. // L’imprimerie – 141 rue du Gravier à 4032 Chênée/liège // Evénement gratuit Eastern Belgium at night avec la collaboration de Transcultures.

Eric Therer : Le déficit des années antérieures (Eban 17-011)

Un recueil de textes écrits au fil des ans sans dessein particulier – matériau narratif itératif à des performances artistiques – destinés à être lus debout. Des textes qui parlent des relations humaines contingentées, ordonnancées dans leurs rapports de production et structurées par le clivage des fonctions que ces rapports induisent. Des textes recourant à la forme du procès-verbal judiciaire, de l’inventaire, de l’instruction ou de la consigne de travail. Des textes d’une langue pauvre et fonctionnelle.  S’il y a un épuisement dans le travail journalier, il existe assurément un labeur dans la poursuite effrénée de l’accomplissement des tâches du quotidien. C’est de cela dont j’ai voulu faire rapport.

Disponible à Liège auprès du Comptoir du Livre et Livres aux Trésors : 7 € – 56 pages – papier 100% recyclé

ordinaire : Tales of fluvial highways (excerpt) (Eban c003)

Sous le pseudonyme de Ordinaire, Eric Therer accompagné par Stephan Ink (basse-laptop), emprunte à la fois à l’expérimentation sonore chère à Luc Ferrari et à l’héritage post-dadaïste de StockHausen et Walkman; la démarche du duo liégeois est de collecter des images et des sons dans notre environnement quotidien le plus immédiat qui ont valeur d’icônes incontournables. Les dancings le long des routes nationales, les friteries, la lourdeur administrative… autant de références qui appartiennent au patrimoine culturel réel ou onirique de la Belgique ici poétisé avec humour, insolence et une esthétique low-tech.

 » … Octobre 2004, Port de Béthune-Beuvry.
Maria Delattre, 29 ans, embarque à bord du Liberté.
Elle est en charge de l’intendance. Elle a obtenu son poste par le Pôle Emploi d’Arras.
Le 17 novembre de la même année, son corps est repêché à Armentières.
Il a été délesté de ses vêtements… »

 

Eric Therer – texts, vocals
Stephan Ink – music, electronics, field recording

Recorded @ Port of Liege & mixed @ Pick Up Studio by Stephan Ink

soundcloud.com/ordinaire-2

Jaloux Merde : Traverser la figure (Eban – K7 002)

Ne pas flancher dans l’adversité des rapports humains. Ne pas se laisser anesthésier par l’aseptisation et les formules hygiéniques. Jaloux Merde décongestionne les rapports de production entre des hommes et des femmes dans les aires de travail anonymes, en entreprise ou en maison de repos. Jaloux Merde conte les vies accrochées au mur du garage et compte les bouchons encombrant les jonctions humaines.

Post-hiphop ou poetronica? Par la bande et sous le manteau, entre Bruxelles et Liège, une K7 blue petrol C45 avec la complicité d’Ordinaire, DocFrangeo et Pantoufle. Artwork : Mothmeister. Les morceaux sont conjointement disponibles sous format numérique de bon aloi. L’écoute au casque est préconisée.

“Si j’avais su que j’aurais un jour une histoire, je l’aurais choisie, j’aurais vécu avec plus de soin pour la faire belle et vraie en vue de me plaire. Maintenant c’est trop tard.” Marguerite Duras, La vie tranquille.